Loading...

Lorsqu’il a dit ‘tu es remplie d’amour’

Elle est tombée en plein dans la tourmente

Cette personne me regarde rire et nous dit

‘ce n’est pas correct de rire de moi’


(même si plus personne ne s’en occupe)

(essais, essais de tomber)

Elle est tombée en plein dans la tourmente

(même là ils ne s’en…)

(essais, essais de tomber)

Elle est tombée et il en a raz le bol de tout

Et de moi


Cette partie qui ne parrait pas d’elle pourrait fuire

Les murmures pourraient tout prouver

(tu es plus près de moi lorsque tu tombes, mais tu es brisée)

Ça pourrait prouver tout ça

(tu es plus près de moi, mais tu es brisée)

Ça pourrait prouver tout ça

Dors maintenant

Tu sussure, tu essais de parler

Tu tente d’atteindre cette main


Tente d’atteindre cette main

(même si plus personne ne s’en occupe)

(essais, essais de tomber)

même là ils ne s’en…

(essais, essais de tomber)

Tu es plus près de moi dans cette chute

Mais tu ne veux pas, de ma main

Tu est juste plus près de moi

Mais tu ne veux pas, de ma main


When he said, ‘You are full of love’

She fell down into this dirty mess

Some people see me laugh and tell us,

‘It’s wrong to make fun of me’


(Even they don’t give any more)

(Try, try to fall)

She fell down into this mess

(Even then they don’t give)

(Try, try to fall)

She fell down and he’s so sick of it all

And of me


This part not out of her saw fit to drop

Whispers might prove it all

(You’re just closer to me when you fall, but you broke)

This would prove it all

(You just closer to me, but you broke)

This would prove it all

Sleep now

You susur, try to talk

Reach out for that hand


Reach out for that hand

(And even they don’t give any more)

(Try, try to fall)

Even then they don’t give

(Try, try to fall)

You just closer to me at the fall

But you don’t want, want me hand

You’re just closer to me

But you don’t want, want my hand


Loading...

Baker Baker Baking a cake Make me a day Make me whole again And I wonder What’s in a day What’s in you cake this time I guess you heard He’s gone to LA He says that beihnd my eyes I’m hiding And he tells me I pushed him away That my hearts been hard…


Baker Baker

Baking a cake

Make me a day

Make me whole again

And I wonder

What’s in a day

What’s in you cake this time


I guess you heard

He’s gone to LA

He says that beihnd my eyes I’m hiding

And he tells me I pushed him away

That my hearts been hard to find


Here there must be something

Here there must be something here here


Baker Baker can you explain

If truly his heart

Was made of icing

And I wonder

How mine could taste

Maybe we could change his mind


I know you’re late

For you next parade

You came to make sure

That I’m not running

Well I ran from hime

In all kinds of ways

Guess it was his turn this time


Time thought I’d made friends with time

Thought we’d be flying

Maybe not this time


Baker Baker

Baking a cake

Make me a day

Make me whole again

And I wonder

If he’s ok

If you see him say hi


Loading...

qui va te dire quand

il va être trop tard

qui va te dire que les choses

ne sont pas si merveilleuses


tu ne peux pas continuer

de croire que tout va bien

qui va te rammener à la maison ce soir


qui va te ramasser

quand tu tombes

qui va raccrocher

quand tu appelles

qui va prêter attention

à ce dont tu rêves

qui vont boucher leurs oreilles

quand tu cries


tu ne peux pas continuer

de croire que tout va bien

qui va te rammener à la maison ce soir


qui va te maintenir

lorsque tu convulses

qui va venir faire un tour

quand tu es brisée


tu ne peux pas continuer

de croire que tout va bien

qui va te rammener à la maison ce soir


who’s gonna tell you when

it’s too late

who’s gonna tell you things

aren’t so great


you can’t go on

thinking nothing’s wrong

who’s gonna drive you home tonight


who’s gonna pick you up

when you fall

who’s gonna hang it up

when you call

who’s gonna pay attention

to your dreams

who’s gonna plug their ears

when you scream


you can’t go on

thinking nothing’s wrong

who’s gonna drive you home tonight


who’s gonna hold you down

when you shake

who’s gonna come around

when you break


you can’t go on

thinking nothing’s wrong

who’s gonna drive you home tonight


Loading...

Bonjour Obscurité, ma vieille amie,

Je suis revenu discuter avec toi,

Car une vision s’insinuant doucement en moi

A semé ses graines pendant que je dormais.

Et la vision plantée dans mon esprit

Demeure encore,

Au cœur du son du silence.


Dans mes rêves agités, j’ai arpenté seul

D’étroites rues pavées,

Sous le halo d’un réverbère.

J’avais rabattu mon col dans le froid et l’humidité

Lorsque mes yeux ont été poignardés par l’éclat d’un néon,

Qui déchirait la nuit,

Et effleurait le son du silence.


Et dans cette lumière pure, j’ai vu

Dix mille personnes, peut-être plus,

Des personnes qui discutaient sans se parler,

Des personnes qui entendaient sans écouter,

Des personnes qui écrivaient des chansons, qu’aucune voix

jamais ne partagea.

Mais personne n’osait

Troubler le son du silence.


“Imbéciles, dis-je, vous ignorez donc

Que le silence, tel le cancer, se propage ?

Entendez mes paroles pour que je puisse vous apprendre,

Prenez mes bras pour que je puisse vous atteindre.”

Mais mes paroles, comme de silencieuses gouttes de pluie

sont tombées

Et ont raisonné dans les puits du silence.


Et les gens se sont inclinés et ont prié

Le Dieu lumineux qu’ils avaient créé.

Et le panneau s’éclairant soudainement nous avertit,

Grâce aux mots qu’il faisait apparaitre.

Et le panneau nous disait : ” Les paroles des prophètes

sont écrites sur les murs du métro,

Et dans les entrées des immeubles,

Et sont murmurées dans le son du silence.”


Hello darkness, my old friend

I’ve come to talk with you again

Because a vision softly creeping

Left its seeds while I was sleeping

And the vision that was planted in my brain

Still remains

Within the sound of silence


In restless dreams I walked alone

Narrow streets of cobblestone

‘Neath the halo of a streetlamp

I turned my collar to the cold and damp

When my eyes were stabbed by the flash of a neon light

That split the night

And touched the sound of silence


And in the naked light I saw

Ten thousand people, maybe more

People talking without speaking

People hearing without listening

People writing songs that voices never share

No one dare

Disturb the sound of silence


“Fools” said I, “You do not know

Silence like a cancer grow

Hear my words that I might teach you

Take my arms that I might reach you”

But my words like silent raindrops fell

And echoed in the wells of silence


And the people bowed and prayed

To the neon god they made

And the sign flashed out its warning

In the words that it was forming

And the sign said “The words of the prophets

Are written on subway walls

And tenement halls

And whispered in the sounds of silence”


Loading...

Je suis … Je suis …


Tous mes sacs sont emballés, je suis prêt à aller

Je suis ici devant votre porte

Je déteste pour vous réveiller pour dire au revoir


Mais l’aube se lève, il est grand matin

L’attente du taxi, qui souffle son claxon

Déjà, je suis si seul je pourrais mourir


Alors embrasse-moi et souris moi

Dis-moi que tu attendras pour moi

Tiens-moi comme si tu ne laissais partir


Parce que je pars sur un avion

Je ne sais pas quand je serai de retour

Oh, bébé, je déteste partir


Je suis …


Il y a tellement de fois que je t’ai laissé tomber

Tant de fois je l’ai joué autour

Je vais te dire maintenant, ils ne signifient rien


Chaque endroit où je vais, je pense à toi

Chaque chanson que je chante, je chante pour toi

Quand je reviens, je vais porter ton anneau de mariage


Alors embrasse-moi et souris moi

Dis-moi que tu attendras pour moi

Tiens-moi comme si tu ne laissais partir


Parce que je pars sur un avion

Je ne sais pas quand je serai de retour

Oh, bébé, je déteste partir


Maintenant, le temps est venu de te laisser

Une fois de plus, oh, laisses-moi t’embrasser

Et fermes tes yeux et je serai en route


Rêve aux jours à venir

Quand je n’aurai plus à partir seule

Pour les fois où je n’aurai pas à dire…


Oh Alors embrasse-moi et souris moi

Dis-moi que tu attendras pour moi

Tiens-moi comme si tu ne laissais partir


Parce que je pars sur un avion

Je ne sais pas quand je serai de retour

Oh, bébé, je déteste partir


Parce que je pars sur un avion

Je ne sais pas quand je serai de retour

Oh, bébé, je déteste partir


Mais je pars sur un avion

(Ah ah ah ah)…


I’m … I’m …


All my bags are packed, I’m ready to go

I’m standin’ here outside your door

I hate to wake you up to say goodbye


But the dawn is breakin’, it’s early morn

The taxi’s waitin’, he’s blowin’ his horn

Already I’m so lonesome I could die


So kiss me and smile for me

Tell me that you’ll wait for me

Hold me like you’ll never let me go


‘Cause I’m leaving on a jet plane

I don’t know when I’ll be back again

Oh, babe, I hate to go


I’m …


There’s so many times I’ve let you down

So many times I’ve played around

I’ll tell you now, they don’t mean a thing


Every place I go, I think of you

Every song I sing, I sing for you

When I come back I’ll wear your wedding ring


So kiss me and smile for me

Tell me that you’ll wait for me

Hold me like you’ll never let me go


‘Cause I’m leaving on a jet plane

I don’t know when I’ll be back again

Oh, babe, I hate to go


Now the time has come to leave you

One more time, oh, let me kiss you

And close your eyes and I’ll be on my way


Dream about the days to come

When I won’t have to leave alone

About the times that I won’t have to say …


Oh, kiss me and smile for me

Tell me that you’ll wait for me

Hold me like you’ll never let me go


‘Cause I’m leaving on a jet plane

I don’t know when I’ll be back again

Oh, babe, I hate to go


And I’m leaving on a jet plane

I don’t know when I’ll be back again

Oh, babe, I hate to go


But I’m leaving on a jet plane

(Ah ah ah ah)…


Loading...

Même si le monde se trouve ensanglanté

Se sentant simplement tout engourdi

Dans notre chateau où nous sommes toujours libre

Même lorsque nos choix ne sont pas gratuits

En se rendant compte que ce qu’on souhaite brise tout

Parce que nous allons manquer de temps


Et je suis surpassé

Je suis surpassé

De l’eau bénite dans les poumons

Je suis surpassé


Et ces femmes dans les rues

Qui nettoient leurs cheveux

Mon maitre dans le parc donne sa lumière

Aux passants insouciants que cet état plastique

N’est qu’une étape à travers les escaliers


Et je suis surpassé

Je suis surpassé

Bébé, de l’eau bénite dans les poumons

Je suis surpassé


Alors porte moi vers ce champs ouvert

Ferme les moteurs

Et tourne tourne

Ton aide est là, mais

Je suis stationné dans cet espace ouvert

Bloquant les ponts de l’amour


Et je suis surpassé

Je suis surpassé

De l’eau bénite dans les poumons

Je suis surpassé


Merveilleuse noyade

Cette merveilleuse noyade

Cette eau bénite

Cette eau bénite dans mes poumons


Even now the world is bleedin’

But feelin’ just fine all numb

In our castle where we’re always free

To choose never free enough

To find I wish somethin’ would break

Cause we’re runnin’ out of time


And I am overcome

I am overcome

Holy water in my lungs

I am overcome


These women in the street

Pullin’ out their hair

My master’s in the yard givin’ light

To the unaware this plastic little place

Is just a step amongst the stairs


And I am overcome

I am overcome

Baby holy water in my lungs

I am overcome


So drive me out out to that open field

Turn the ignition off

And spin around

Your help is here but

I’m parked in this open space

Blockin’ the gates of love


I am overcome

I am overcome

Holy water in my lungs

I am overcome


Beautiful drowning

This beautiful drowning

This holy water

This holy water is in my lungs


Loading...

[Hook – Rihanna:]

Je suis ami avec le monstre qui est sous mon lit

Qui accompagne les voix à l’intérieur de ma tête

Tu tentes de me sauver, arrêtes de retenir ton souffle

Et tu penses que je suis folle, ouais, tu crois que je suis folle


[Couplet 1 – Eminem:]

Je voulais la renommée, mais pas la couverture de Newsweek

Oh, eh bien, les quêteux de nouvelles ne peuvent être difficiles

Je voulais recevoir de l’attention pour ma musique

Je voulais être laissé seul en public. Excusez-moi

Pour vouloir mon gâteau et le manger aussi, et vouloir les aller-retour

La célébrité a fait de moi un ballon parce que mon égo a gonflé

Quand j’ai explosé; regarde comme c’était confus

Parce que tout ce que je voulais faire est d’être le Bruce Lee des feuilles mobiles

Abusé de l’encre, utilisé comme un outil quand je pognait les nerfs (wooh!)

Gagné la loterie, oh wee

Mais avec ce que je renonçai pour l’obtenir c’était doux-amer

C’était comme gagner un vison utilisé

Ironique parce que je pense que je deviens tellement énorme que je doit rapetisser

Je commence à perdre le sommeil: un mouton, deux moutons

Je deviens cinglé et agressif comme Kool Keith

Mais je suis en fait plus bizarre que vous pensez

Parce que je suis


[Hook – Rihanna:]

Je suis ami avec le monstre qui est sous mon lit

Qui accompagne les voix à l’intérieur de ma tête

Tu tentes de me sauver, arrêtes de retenir ton souffle

Et tu penses que je suis folle, ouais, tu crois que je suis folle


Bien, ce n’est rien

Bien, ce n’est rien


[Couplet 2 – Eminem:]

Maintenant, je ne suis plus qu’un poète, mais je sais que quelqu’un m’a dit une fois

Il faut saisir le moment et ne pas le gaspiller

Parce que vous ne savez jamais quand tout pourrait disparraitre demain

Donc je continue de conjurer, je me demande parfois d’où ces pensées émergent

(Ouais, vous questionner vous fera imaginer.

Pas étonnant que vous perdez l’esprit de la façon qu’il erre.)

Yoda-loda-le-hee-hoo

Je pense qu’il est allé vagabonder là-bas

Et a trébuché sur sa Jeff VanVonderen

Parce que j’ai besoin d’un interventionniste

Pour intervenir entre moi et ce monstre

Et me sauver de moi-même et tout ce conflit

Parce que la chose que j’aime me tue et je ne peux pas le conquérir

Mon TOC me frappe dans la tête

Continue de frapper, personne à la maison, je suis somnambule

Je me fie sur ce que la voix dans ma tête me dicte

Ne pas tirer sur le messager, je suis juste des amis avec le


[Hook – Rihanna:]

Je suis ami avec le monstre qui est sous mon lit

Qui accompagne les voix à l’intérieur de ma tête

Tu tentes de me sauver, arrêtes de retenir ton souffle

Et tu penses que je suis folle, ouais, tu crois que je suis folle


Bien, ce n’est rien

Bien, ce n’est rien


[Verset 3 – Eminem:]

Appelez-moi fou, mais j’ai cette vision

Un jour que je marcherai parmis vous comme les autres

Mais jusque-là les tambours se font tuer et je vais tout droit au

MC’s, le sang se verse et je vais

te ramener l’époque que je tombe sur le chemin de Dre

Donner à chaque enfant qui se fait niaiser ce

sentiment de puissance pour répliquer

Pour les enfants qui l’ont joué

Je ne suis pas ici pour sauver les enfants putain

Mais si un enfant sur cent millions

Qui est entrain de vivre du trouble le sent et se sent touché c’est parfait

C’est le temps de rembourser, Russell Wilson se ramasse sur le dos

Dans le projet, transformer un rien en quelque chose, pouvoir toujours faire de

cette paille une brique d’or, je vais lancer des aigluilles dans une botte de foin

Peut-être que j’ai besoin d’une camisolle de force, rend toi comptes

Je suis conglé pour de vrai, mais je suis d’accord avec ça

C’est rien, je suis toujours amis avec le


[Hook – Rihanna:]

Je suis ami avec le monstre qui est sous mon lit

Qui accompagne les voix à l’intérieur de ma tête

Tu tentes de me sauver, arrêtes de retenir ton souffle

Et tu penses que je suis folle, ouais, tu crois que je suis folle

[2x]


Bien, ce n’est rien

Bien, ce n’est rien


[Hook – Rihanna:]

I’m friends with the monster that’s under my bed

Get along with the voices inside of my head

You’re trying to save me, stop holding your breath

And you think I’m crazy, yeah, you think I’m crazy


[Verse 1 – Eminem:]

I wanted the fame, but not the cover of Newsweek

Oh, well, guess beggars can’t be choosey

Wanted to receive attention for my music

Wanted to be left alone in public. Excuse me

For wanting my cake and eat it too, and wanting it both ways

Fame made me a balloon ’cause my ego inflated

When I blew; see, but it was confusing

‘Cause all I wanted to do is be the Bruce Lee of loose leaf

Abused ink, used it as a tool when I blew steam (wooh!)

Hit the lottery, oh wee

But with what I gave up to get it was bittersweet

It was like winning a used mink

Ironic ’cause I think I’m getting so huge I need a shrink

I’m beginning to lose sleep: one sheep, two sheep

Going cuckoo and cooky as Kool Keith

But I’m actually weirder than you think

‘Cause I’m


[Hook – Rihanna:]

I’m friends with the monster that’s under my bed

Get along with the voices inside of my head

You’re trying to save me, stop holding your breath

And you think I’m crazy, yeah, you think I’m crazy


Well, that’s nothing

Well, that’s nothing


[Verse 2 – Eminem:]

Now, I ain’t much of a poet but I know somebody once told me

To seize the moment and don’t squander it

‘Cause you never know when it all could be over tomorrow

So I keep conjuring, sometimes I wonder where these thoughts spawn from

(Yeah, pondering’ll do you wonders.

No wonder you’re losing your mind the way it wanders.)

Yoda-loda-le-hee-hoo

I think it went wandering off down yonder

And stumbled on ‘ta Jeff VanVonderen

‘Cause I need an interventionist

To intervene between me and this monster

And save me from myself and all this conflict

‘Cause the very thing that I love’s killing me and I can’t conquer it

My OCD’s conking me in the head

Keep knocking, nobody’s home, I’m sleepwalking

I’m just relaying what the voice in my head’s saying

Don’t shoot the messenger, I’m just friends with the


[Hook – Rihanna:]

I’m friends with the monster that’s under my bed

Get along with the voices inside of my head

You’re trying to save me, stop holding your breath

And you think I’m crazy, yeah, you think I’m crazy


Well, that’s nothing

Well, that’s nothing


[Verse 3 – Eminem:]

Call me crazy but I have this vision

One day that I’d walk amongst you a regular civilian

But until then drums get killed and I’m coming straight at

MC’s, blood get spilled and I’ll

Take you back to the days that I’d get on a Dre track

Give every kid who got played that

Pumped up feeling and shit to say back

To the kids who played him

I ain’t here to save the fucking children

But if one kid out of a hundred million

Who are going through a struggle feels it and then relates that’s great

It’s payback, Russell Wilson falling way back

In the draft, turn nothing into something, still can make that

Straw into gold chump, I will spin Rumpelstiltskin in a haystack

Maybe I need a straightjacket, face facts

I am nuts for real, but I’m okay with that

It’s nothing, I’m still friends with the


[Hook – Rihanna:]

I’m friends with the monster that’s under my bed

Get along with the voices inside of my head

You’re trying to save me, stop holding your breath

And you think I’m crazy, yeah, you think I’m crazy

[2x]


Well, that’s nothing

Well, that’s nothing


Loading...

Lorsque les jours sont froids

Et les cartes sont distribuées

Et les saints que nous voyons

Sont tous faits d’or


Lorsque vos rêves échouent tous

Et ceux que nous saluons

Et les pires de tous

Et que le sang vous glace


Je veux cacher la vérité

Je veux te mettre à l’abri

Mais avec la bête à l’intérieur

Il y a nulle part où nous cacher


Peu importe ce que nous élevons

On reste faits d’avidité

Que mon reigne arrive

Que mon reigne arrive


Quand tu sens ma chaleur

Regarde-moi dans les yeux

C’est là que mes démons se cachent

C’est là que mes démons se cachent

Ne t’approches pas trop

C’est sombre à l’intérieur

C’est là que mes démons se cachent

C’est là que mes démons se cachent


Lorsque la tombée du rideau

Est la dernière de tout

Quand les lumières s’estompent

Tous les pécheurs rampent


Ils ont donc creusé ta tombe

Et la mascarade

S’en vient pour crier

Au gâchis que vous avez fait


Je ne veux pas te laisser tomber

Mais je suis de l’enfer lié

Bien que tout cela soit pour toi

Je ne veux pas cacher la vérité


Peu importe ce que nous élevons

On reste faits d’avidité

Que mon reigne arrive

Que mon reigne arrive


Quand tu sens ma chaleur

Regarde-moi dans les yeux

C’est là que mes démons se cachent

C’est là que mes démons se cachent

Ne t’approches pas trop

C’est sombre à l’intérieur

C’est là que mes démons se cachent

C’est là que mes démons se cachent


Ils disent que c’est ce que tu fais

Je dis qu’il est du destin

Il est tissé dans mon âme

Je dois te laisser aller


Tes yeux, ils brillent si fort

Je veux sauver leur lumière

Je ne peux pas y échapper maintenant

À moins que tu me montres comment


Quand tu sens ma chaleur

Regarde-moi dans les yeux

C’est là que mes démons se cachent

C’est là que mes démons se cachent

Ne t’approches pas trop

C’est sombre à l’intérieur

C’est là que mes démons se cachent

C’est là que mes démons se cachent


When the days are cold

And the cards all fold

And the saints we see

Are all made of gold


When your dreams all fail

And the ones we hail

Are the worst of all

And the blood’s run stale


I want to hide the truth

I want to shelter you

But with the beast inside

There’s nowhere we can hide


No matter what we breed

We still are made of greed

This is my kingdom come

This is my kingdom come


When you feel my heat

Look into my eyes

It’s where my demons hide

It’s where my demons hide

Don’t get too close

It’s dark inside

It’s where my demons hide

It’s where my demons hide


When the curtain’s call

Is the last of all

When the lights fade out

All the sinners crawl


So they dug your grave

And the masquerade

Will come calling out

At the mess you made


Don’t want to let you down

But I am hell bound

Though this is all for you

Don’t want to hide the truth


No matter what we breed

We still are made of greed

This is my kingdom come

This is my kingdom come


When you feel my heat

Look into my eyes

It’s where my demons hide

It’s where my demons hide

Don’t get too close

It’s dark inside

It’s where my demons hide

It’s where my demons hide


They say it’s what you make

I say it’s up to fate

It’s woven in my soul

I need to let you go


Your eyes, they shine so bright

I want to save their light

I can’t escape this now

Unless you show me how


When you feel my heat

Look into my eyes

It’s where my demons hide

It’s where my demons hide

Don’t get too close

It’s dark inside

It’s where my demons hide

It’s where my demons hide


Loading...

Et un autre mord la poussière

Mais pourquoi ne puis-je conquérir l’amour?

Et si je me retrouvais avec quelqu’un

Pourquoi pas faire cette guerre sans armes?

Et je le veux, je le voulais tant

Mais il y avait tant de drapeaux rouges

Maintenant, un autre mord la poussière

Et soyons clairs, je n’ai confiance en personne


Vous ne m’avez pas brisée

Je lutte toujours pour la paix


J’ai maintenant la peau épaisse et le coeur élastique

Mais votre lame, est peut-être trop coupante

Je suis comme un élastique jusqu’à ce que vous tirez trop fort

Mais je peux claquer quand je suis plus près

Mais vous ne me verrez pas tomber en morceaux

Parce que j’ai un coeur élastique

J’ai un coeur élastique

Ouais, j’ai un coeur élastique


Et je vais rester debout toute la nuit

Soyons clairs, je ne vais pas fermer les yeux

Et je sais que je peux survivre

Je suis entré dans le feu pour sauver ma vie

Et je le veux, je tant garder ma vie

Et je fais tout ce que je peux

Puis, un autre mord la poussière

Il est difficile de perdre un élu


Vous ne m’avez pas brisé (Vous ne me brisez pas, non, non)

Je lutte toujours pour la paix


J’ai maintenant la peau épaisse et le coeur élastique

Mais votre lame, est peut-être trop coupante

Je suis comme un élastique jusqu’à ce que vous tirez trop fort

Mais je peux claquer quand je suis plus près

Mais vous ne me verrez pas tomber en morceaux

Parce que j’ai un coeur élastique

[bis 3]


And another one bites the dust

But why can I not conquer love?

And I might’ve got to be with one

Why not fight this war without weapons?

And I want it and I wanted it bad

But there were so many red flags

Now another one bites the dust

And let’s be clear, I trust no one


You did not break me

I’m still fighting for peace


Well I’ve got thick skin and an elastic heart

But your blade it might be too sharp

I’m like a rubber band until you pull too hard

But I may snap when I move close

But you won’t see me fall apart

‘Cause I’ve got an elastic heart

I’ve got an elastic heart

Yeah, I’ve got an elastic heart


And I will stay up through the night

Let’s be clear, I won’t close my eyes

And I know that I can survive

I walked through fire to save my life

And I want it, I want my life so bad

And I’m doing everything I can

Then another one bites the dust

It’s hard to lose a chosen one


You did not break me (You did not break me, no, no)

I’m still fighting for peace


Well I’ve got thick skin and an elastic heart

But your blade it might be too sharp

I’m like a rubber band until you pull too hard

But I may snap when I move close

But you won’t see me fall apart

‘Cause I’ve got an elastic heart

[bis 3]


Loading...

Au delà de l’horizon de l’endroit où nous vivions étant jeunes

Dans ce monde d’aimants et de miracles

Nos pensées erraient constamment et sans limite

Le teintement de la cloche des débats avait commencé


Le long de la grand-route et en bas de la chaussée

Se rencontrent-ils toujours là à l’embranchement


Il y avait une bande en haillons qui a suivi nos traces

Courant avant que le temps ne nous enlève nos rêves

Laissant la myriade de petites créatures tentant de nous attacher au sol

Pour cette vie qui se consumme lentement


L’herbe était plus verte

La lumière était plus brillante

Entouré de nos amis

Les nuits de merveilles


Au-delà des braises de ponts lumineux derrière nous

Avec la vision que c’était plus vert de l’autre côté

Une marche vers l’avant qu’on reprend dans notre sommeil

Traîné par la force de quelque marée intérieure


A une altitude plus élevée avec le drapeau déployé

Nous avons atteint les sommets vertigineux de ce monde rêvé


Encombré à jamais par le désir et l’ambition

Il y a une faim toujours insatisfaite

Nos yeux fatigués errants encore à l’horizon

Par ces chemins tant de fois empruntés


L’herbe était plus verte

La lumière était plus brillante

Le goût était plus doux

Les nuits d’émerveillement

Entouré de nos amis

L’aube d’un brouillard rougeoyant

L’eau qui s’écoule

La rivière sans fin


Pour toujours et à jamais


Beyond the horizon of the place we lived when we were young

In a world of magnets and miracles

Our thoughts strayed constantly and without boundary

The ringing of the division bell had begun


Along the Long Road and on down the Causeway

Do they still meet there by the Cut


There was a ragged band that followed in our footsteps

Running before time took our dreams away

Leaving the myriad small creatures trying to tie us to the ground

To a life consumed by slow decay


The grass was greener

The light was brighter

With friends surrounded

The nights of wonder


Looking beyond the embers of bridges glowing behind us

To a glimpse of how green it was on the other side

Steps taken forwards but sleepwalking back again

Dragged by the force of some inner tide


At a higher altitude with flag unfurled

We reached the dizzy heights of that dreamed of world


Encumbered forever by desire and ambition

There’s a hunger still unsatisfied

Our weary eyes still stray to the horizon

Though down this road we’ve been so many times


The grass was greener

The light was brighter

The taste was sweeter

The nights of wonder

With friends surrounded

The dawn mist glowing

The water flowing

The endless river


Forever and ever