la CSDM n’empêchera plus les allergènes…

La référence: http://plus.lapresse.ca/screens/318d6ece-e6ec-449e-9f1f-1aba09db5f91%7C_0.html

il était temps que la paranoia collective soit prise en charge… les chiffres officiels montrent hors de tous doutes que cette panique des allergies est plus un trouble pour la société que les allergies elles mêmes.

Le site Allergies Québec: http://allergies-alimentaires.org/fr/statistiques

ce site n’est pas un site gouvernemental, c’est un site de support aux allergiques, un organisme indépendant. et c’est de cet organisme qu’on parle dans l’article…

la seule allergie qui vaut la peine d’être prise en considération, c’est les arachides, puisque environ 75% des allergiques au lait, aux oeufs etc sont contrôlés avant 7ans… et généralement le contrôle se fait avec l’accomodation, le contact direct avec l’allergène.

il y a environ 550 000 enfants dans les écoles primaires. http://fcsq.qc.ca/commissions-scolaires/statistiques/ de ce nombre, environ 40 000 enfants auront une allergie, 75% de ce nombre auront perdu cette allergie avant l’âge de 7 ans. ce qui reste environ 10 000 enfants qui auront à contrôler leur allergie.

c’est à dire moins de 6 enfants allergiques par école primaire. et de ce nombre, seulement un sur 36 aura une allergie qui nécessite un traitement… donc un enfant pour 6 écoles… les allergiques au lait, aux oeufs, n’ont qu’à ne pas manger l’allergène, leur mise en proximité ne cause rien.

on empêche 540 000 enfants non-allergiques de manger des repas équilibrés pour éviter que 10 000 enfants aient à prendre des précautions lorsqu’ils vont prendre leur collation…

c’est d’un ridicule, désolé. donc maintenant le quart de nos enfants vont suivre cette directive, reste à voir si le reste de la province va offrir une variété de directives ou suivre l’exemple dans les prochaines années.

dans les épiceries, depuis des dizaines d’années sont vendus des produits qui ne contiennent pas d’arachides, c’est plus qu’une mode, c’est une façon de fonctionner pour la cuisson etc… l’arachide n’est pas essentielle. le lait, les oeufs, etc par contre…

donc on va pouvoir recommencer à acheter des sacs de lunchs déjà prets, offrir une variété alimentaire à nos enfants, au lieu de l’éternel « un fruit un legume un ficello »…

parce que même les grano, les écolo, les naturels n’avaient pas le droit de donner à leurs enfants une nourriture entièrement santé, de risque de faire mourrir son ami d’à côté.

le risque… c’est les parents de ces enfants qui ont à le gérer. arrêter de croire que des enfants de 6 ou 7 ans ne sont pas capables de ne pas partager leur repas…

certains parents d’enfants allergiques vont crier au drame… ils crient déjà au drame dans les cour d’école lorsqu’un enfant sort une « barre tendre » ou un kiwi… les enfants se font même engueuler dans les parcs lorsque ces parents sortent avec leurs enfants allergiques. c’est devenu plus dangereux d’avoir un enfant normal qu’un enfant allergique.

et pourquoi ce sont aux parents d’enfants allergiques de prendre des précautions? parce que pour tous les autres troubles de la vie, ce sont les parents et les enfants qui doivent s’adapter, pas leur environnement.

il y a « certains » parents qui s’offusquent, disent que la commission scolaire les abandonne, que la vie est dure pour leur enfant, etc… la vie est dure pour tous. certains parents-hélicoptère, parents-roi, sont victimes de leur propre panique et sont incapables de prendre des décisions, d’éduquer leurs enfants, parce qu’ils se croient encore dans la ouatte.

on ne peut garantir un environnement sans allergène, parce que la nature est ainsi faite. sans le désir de préservation, dans la nature, votre enfant serait en contact avec son allergène, et la sélection naturelle ferait entièrement son travail… dans la nature, si vous n’êtes pas capable de protéger votre enfant, personne ne le fera et il mourra… aujourd’hui vous avez la chance que votre enfant soit éduqué à se protéger lui même… donc faites votre travail au lieu de mettre ça dans les mains d’autres personnes qui ont déjà la responsabilité de protéger leurs propres enfants.

un allergène, c’est comme une voiture. si vous ne faites pas attention, il risque de vous écraser. est-ce que vous passez votre vie à crier après ceux qui ont une voiture, ou vous marchez sur le trottoir pour éviter de vous faire frapper? vous montrez à votre enfant à marcher sur le trottoir aussi, ou vous le laissez courrir sur l’autoroute? c’est ça…

si vous voulez absolument éviter à votre enfant tout contact avec les allergènes, vous continuerez d’avoir le choix: inscrire votre enfant dans une école pro-contrôle, ou… venir chercher votre enfant pour les repas, et le faire manger à la maison.

c’est ce qu’on faisait dans les années 70, 80, 90… et il n’y avait aucun problème pour ces parents…

AAAHHHH… vous voulez travailler, et c’est trop compliqué le transport etc… ça c’est VOUS le problème, pas l’école ni votre enfant. VOUS êtes responsable de votre enfant. VOUS devez prendre les mesures pour supporter la santé de votre enfant. VOUS devez concilier votre travail et votre famille… pas votre enfant.

Parce que ce ne sont pas les enfants qui se plaignent de ce genre de situation, c’est entièrement la paranoia des parents… comme la paranoia des crayons en bois, ou des cartables à trous.

Les enfants ont une facilité déconcertante à s’adapter. En maternelle, ils apprennent à faire des noeuds, écrire l’alphabet, reconnaitre les couleurs, etc… plein de choses que normalement ils devraient apprendre à la maison dès l’âge du language… mais les parents n’ont plus le temps, il parrait. donc on va au ralenti dans les écoles pour apprendre aux enfants à 5 ans ce qu’ils n’ont pas appris à 3 ans. Même que certains parents – comme nous – doivent ralentir l’intérêt des enfants curieux à 3 ans, pour ne pas les voir s’emmerder à l’école rendu à 5 ou 6 ans…

même chose pour les allergies… les enfants sont capables de « ne pas » partager leur lunch, ou « ne pas » toucher la nourriture des autres… mais certains parents croient que si ils montrent ça à leurs enfants on va croire qu’ils sont irresponsables et qu’ils laissent tout ça dans les bras de leurs enfants… rendre un enfant autonome est quasiment rendu un risque de dossier criminel pour les paranoides de l’enfance… parce que oui, ça existe… on en reparlera…

Donc… à Montréal, la CSDM qui gère le quart des écoles primaires du Québec, a décidé de ne plus contrôler les boites à lunch… merci de rendre les parents responsables. merci aux parents de prendre vos responsabilités et d’éduquer vos enfants… et les autres, désolé mais vous n’aimez déjà pas me lire, ça ne changera pas ici…

Oh, en passant, parents indignes qui braillent que je suis quelqu’un qui déteste les allergiques… Nous sommes la seule famille de l’école à accueillir des enfants allergiques durant les anniversaires de mes enfants non-allergiques… nous faisons l’effort pour que nos invités se sentent en sécurité… lors des anniversaires ou des invitations spéciales. parce que JE en tant que PARENT a la responsabilité des enfants qui fréquentes MES enfants..

prennez cette même responsabilité envers vos enfants, même si il s’agit de les isoler un peu à l’école durant le 8 minutes que dûre la collation. ils ne mourreront pas, justement.

Ze Crémage aux Fraises de Camille

version JP biensûr...

J’ai toujours voulu avoir un crémage de gâteau ou de biscuits léger, qui passe pour tout le monde, et qui peut contenir des fruits des champs… Pas facile, mais il faut travailler un petit peu.

En fin de semaine c’était pour les cupcakes de fête de Camille, et elle voulait un crémage aux fraises.  Fait avec du fromage en crème, c’est trop lourd pour les enfants, et ça se met mal sur des cupcakes.   Alors j’ai improvisé, comme toujours… et les proportions sont différentes des autres recettes de crémage, ça donne plus léger…

Ze Crémage aux Fraises de Camille, pour couvrir 24 cupcakes ou un gâteau deux étages

Pour commencer, au blender, passez quelques*(7 ou 8) fraises bien mûres pour que le résultat donne 1/2 tasse. vous pouvez utiliser d’autres fruits comme des bleuets ou framboises, même des cerises ça peut faire… c’est la saveur de votre choix.  Rendre à l’état le plus liquide possible pour que ça mixe bien avec le reste.

C’est tout simple en fait, vous continuez avec ça dans un bol vertical pour mixette:

  • 1/2 tasse de beurre mou *(température pièce)
  • 1/2 tasse de shortening *(désolé chérie)
  • 1 1/2 c.thé d’extrait de vanille
  • 50 ml de lait
  • (1/2 tasse des fraises déjà mixées)

passer à la mixette 2 minutes, le temps que ça soit un peu uniforme. ensuite le reste:

  • 5 tasses de sucre en poudre *(à glacer, pas du sucre-candy svp)

ajouter le sucre en poudre graduellement tout en continuant de mixer… pour éviter de bloquer la mixette avec trop de sucre.

… voilà, c’est tout.  sur la photo, c’est le reste de la recette, dimanche soir après 2 jours dans le frigo à se faire piger dedans par les gourmandes, parce que mon super bol tupperware était plein avec cette recette!

petit truc:

si vous faites du crémage pour couvrir des cupcakes ou un gâteau que vous cuisinez en même temps, attendez de sortir le gâteau du four avant de préparer le crémage.  le temps de tout sortir et mixer, le gâteau devrait avoir refroidi… quand le gâteau est chaud, le crémage fond et ne tiens jamais… et si vous n’êtes pas certain, attendez au moins 15 minutes après avoir sorti le gâteau du four.

deuxième truc, on triche:

pas de fruits frais ou congelés?  de la confiture, ça peut faire… par contre, les confitures, c’est ferme, et plein de sucre… mixez deux parties de confiture avec une partie d’eau pour donner votre 1/2 tasse… si cette confiture est très sucrée, comme la majorité, enlevez un peu de sucre à glacer au final…

Biscuits blancs Mennonites à la JP

Je me cherchais une recette de petits biscuits légers et mous pour passer le trop plein de crémage aux fraises que j’ai créé plus tôt cette semaine.  Je me rappellais de ces biscuits que les mennonites*(amish) vendent au magasin général de leurs villages, et j’ai trouvé facilement la recette.

Mais puisque la première réaction de ma femme quand elle voit « shortening » c’est « beurk », j’ai dû changer la recette… anyway je fais ça tout le temps.

Donc voici ma version de ces petits biscuits qui sont idéals pour le thé/café, qui remplacent les scones, et avec lesquels on peut agencer confiture, crémage super-sucré, nutella, etc..

voici le lien vers la recette originale: http://www.mennonitegirlscancook.ca/2008/06/moms-soft-white-cookies.html

Biscuits Blancs Mennonites à la JP, recette pour 24 biscuits

 

préchauffer le four à 350°F, préparer des plaques avec papier d’alluminium ou parchemin

dans un bol ajouter tout:

  • 1/2 tasse de beurre salé mou *(température pièce)
  • 3/4 tasse de sucre blanc
  • 1 oeuf ‘gros’
  • 1/2 c.thé d’extrait de vanille
  • 1/2 tasse de yogourt nature *(2 à 6% de matière grasse max pour pas alourdir)

passer à la mixette 2 minutes, le temps que ça soit un peu uniforme. ensuite ajouter le reste:

  • 2 tasses de farine blanche
  • 2 c.thé de poudre à pâte
  • 1/2 c.thé de bocarbonate de soude *(soda)

et mixer le tout 2 minutes pour créer une pâte qui fait des pointes… ne forcez pas la mixette, terminez à la fourchette si nécessaire.

faites des boulettes de la taille d’une balle de ping-pong et les déposer sur les plaques déjà préparées.

placer au four environ 10 minutes… si le fond du biscuit donne la couleur foncée comme sur la photo, c’est parfait.

suggestions:

vous pouvez toujours faire de la variété dans le look des biscuits, un truc sympa c’est de faire de plus petites boules et les placer dans des moules à muffin, ils seront plus petits et plus ronds.

pourquoi?

pourquoi remplacer le babeurre par du yogourt?  plus facile à trouver au dépanneur, et plus léger lorsque cuit.  ça donne le même effet, mais le yogourt a aussi des probiotiques pour les fanas…

pourquoi remplacer le shortening par du beurre?… parce que ma femme aime pas le shortening.  et parce que le beurre fait la même chose à un détail pret, le shortening laisse plus de gras après cuisson.  Par contre, si vous remarquez, j’ai enlevé le sel de la recette, puisque le beurre en contient.

pourquoi les biscuits sont beige plutot que blancs? la chimie de la cuisson cher ami! le beurre et l’oeuf donne une teinte jaune.  avec du shortening ils restent blancs.

et le sucre?  si vous aimez plus sucré, un biscuit encore plus foncé sera agréable en remplaçant le sucre blanc par du sucre brun, mais encore meilleur avec de la cassonade… dans ce dernier cas, vous pouvez enlever la vanille si vous préférez.

tout est question de variété ici!