Coldplay – Fix You

Chris Martin nous parle ici de ce qu’est d’accompagner quelqu’un dans les moments difficiles. Il a composé cetet chason aux chevet du père de sa femme Gwyneth Paltrow, lorsque celui-ci était sur son lit de mort, et qu’un ancien clavier restait immuable dans le coin de la chambre. Martin brancha le clavier que personne n’osait toucher, et se mit à jouer, pour conforter le mourant.

When you try your best, but you don’t succeed

When you get what you want, but not what you need

When you feel so tired, but you can’t sleep

Stuck in reverse

And the tears come streaming down your face

When you lose something you can’t replace

When you love someone, but it goes to waste

Could it be worse?


Lights will guide you home

And ignite your bones

And I will try to fix you


And high up above or down below

When you’re too in love to let it go

But if you never try you’ll never know

Just what you’re worth


Lights will guide you home

And ignite your bones

And I will try to fix you


Tears stream down your face

When you lose something you cannot replace

Tears stream down your face and I

Tears stream down your face

I promise you I will learn from my mistakes

Tears stream down your face and I


Lights will guide you home

And ignite your bones

And I will try to fix you

Francis Cabrel – Plus Personne

le deuil de l’artiste qui perd la personne la plus importante de sa vie.

S’il n’y a que mes pas qui résonnent

C’est qu’il ne reste plus personne

Que même les murs sont froids.

Je n’ai plus personne à moi

Quelques vieux souvenirs

Et des cachets pour dormir…


Quelques images qui reviennent

Une place avec une scène

Sur des tréteaux de bois

Des milliers de gens sont là

Mais j’ai dû trop longtemps sourire

Je ne t’ai pas vu partir


Plus que mes pas qui résonnent

Il ne reste plus personne


J’oserai jamais te demander

De revenir me relever

Je vais rester là

Au milieu des papiers gras

Comme un dieu prisonnier

D’une toile d’araignée


Y a plus que mes pas qui résonnent

Il ne reste plus personne


Je croyais pouvoir jouer comme un homme

Mais tant pis pour moi, s’il ne reste plus personne

Que le goût de ta peau sur l’écho de ma voix.


Je croyais pouvoir jouer comme un homme

Mais tant pis pour moi, s’il ne reste plus personne.

Christophe Maé – Ca Fait Mal

Christophe Mae a fait un message fort sur la douleur d’un père manquant dans les yeux d’un enfant.

Qu’elle était belle à tes côtés

Sur ta voix son corps dansait

Dans ses dentelles virevoltait

L’effet d’un corps de ballet

Papa, tu as pris la route sans dire adieu

Papa, tu as laissé son corps je t’en veux


Refrain :

Ca fait mal de vivre sans toi

Elle a mal et tu ne t’imagines même pas

Comme ça fait mal de rire sans toi

Elle a mal et tu ne reviendras pas


Qu’elle était belle à tes côtés

Dans son regard je voyais

Que tu faisais d’elle un conte de fées

Sur toi elle se reposait

Papa, tu as pris la route sans dire adieu

Papa, tu as laissé son coeur je t’en veux


Refrain :

Ca fait mal de vivre sans toi

Elle a mal et tu ne t’imagines même pas

Comme ça fait mal de rire sans toi

Elle a mal et tu ne reviendras pas


Oh non Papa, tu ne reviendras pas


Refrain :

Ca fait mal de vivre sans toi

Elle a mal et tu ne t’imagines même pas

Comme ça fait mal de rire sans toi

Elle a mal et tu ne reviendras pas


Son sourire appelle au secours, il est sans amour


Refrain :

Ca fait mal de vivre sans toi

Elle a mal et tu ne t’imagines même pas

Comme ça fait mal de rire sans toi

Elle a mal et tu ne reviendras pas


Toi tu ne reviendras pas, et toi tu ne reviendras pas

Oh papa, et toi tu ne reviendras pas

Et toi tu ne reviendras pas, Papa

Calogero – Dire…

Les regrets de ne pas s’être parlé avant…

Dire…

Même écrire

Raconter

Est-ce qu’il faudrait ne jamais

rien garder…


Dire…

Même le pire

Avouer

Nos fautes en sont-elles pardonnées

après

Quand on dit la vérité

Et qui sait…

Si les mots peuvent toujours tout arranger

Les bleus, les traces

Du temps passé


Dire que tu ne m’as jamais rien dit…

Moi j’ai préféré ne jamais rien savoir

Pour toujours y croire, oh..

Dis que tu ne m’as jamais rien fait…

Mais toutes tes larmes,

Et tous les regrets

Me suffiraient pour t’aimer


Vivre…

Ce qu’on doit vivre

Affronter

C’qu’on n’a jamais envie d’entendre,

On sait…


Suivre

Sa dérive

Préserver…

Ce qu’il reste d’amour et qui était

La seule histoire à suivre

Et qui sait

Si la fièvre pouvait nous rapprocher

Dans nos silences et nos excès


Dire que tu ne m’as jamais rien dit…

J’aurais préféré toujours te garder

Même jusqu’à saigner

Dire que je ne t’ai jamais rien fait…

Et toutes mes larmes

Et tous mes regrets

Ne suffiront pour t’aimer

Toutes mes larmes

Tous mes regrets

Ne suffiront…

Adele – Rolling in the Deep

Adèle est connue pour chanter ce qui s’est passé dans ses relations amoureuses. Celle ci de dire Adèle, représente ce que j’ai envoyé à la gueule d’un mec infidèle qui me traitait comme de la merde et qui me disait que je ne serais jamais rien dans la vie si je le quittait… Get the Fuck Off, a été sa réponse.

There’s a fire starting in my heart

Reaching a fever pitch, it’s bringing me out the dark

Finally I can see you crystal clear

[Clean version:] Go ‘head and sell me out and I’ll lay your ship bare

[Explicit version:] Go ‘head and sell me out and I’ll lay your shit bare

See how I leave with every piece of you

Don’t underestimate the things that I will do


There’s a fire starting in my heart

Reaching a fever pitch

And it’s bringing me out the dark


The scars of your love remind me of us

They keep me thinking that we almost had it all

The scars of your love, they leave me breathless

I can’t help feeling

We could have had it all

(You’re gonna wish you never had met me)

Rolling in the deep

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

You had my heart inside of your hand

(You’re gonna wish you never had met me)

And you played it, to the beat

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)


Baby, I have no story to be told

But I’ve heard one on you

And I’m gonna make your head burn

Think of me in the depths of your despair

Make a home down there

As mine sure won’t be shared


(You’re gonna wish you never had met me)

The scars of your love remind me of us

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

They keep me thinking that we almost had it all

(You’re gonna wish you never had met me)

The scars of your love, they leave me breathless

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

I can’t help feeling

We could have had it all

(You’re gonna wish you never had met me)

Rolling in the deep

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

You had my heart inside of your hand

(You’re gonna wish you never had met me)

And you played it, to the beat

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

We could have had it all

Rolling in the deep

You had my heart inside of your hand

But you played it, with a beating


Throw your soul through every open door (woah)

Count your blessings to find what you look for (woah)

Turn my sorrow into treasured gold (woah)

You’ll pay me back in kind and reap just what you sow (woah)

(You’re gonna wish you never had met me)

We could have had it all

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

We could have had it all

(You’re gonna wish you never had met me)

It all, it all, it all

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)


We could have had it all

(You’re gonna wish you never had met me)

Rolling in the deep

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

You had my heart inside of your hand

(You’re gonna wish you never had met me)

And you played it to the beat

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)


We could have had it all

(You’re gonna wish you never had met me)

Rolling in the deep

(Tears are gonna fall, rolling in the deep)

You had my heart inside of your hand

(You’re gonna wish you never had met me)


But you played it

You played it

You played it

You played it to the beat.

Eric Clapton – Tears in Heaven

hommage de Clapton à son jeune fils Conor décédé à l’age de 4ans. On dit que même avec toute l’attention du monde, on peut manquer le moment le plus important de la vie.

Would you know my name

If I saw you in heaven

Will it be the same

If I saw you in heaven

I must be strong, and carry on

Cause I know I don’t belong

Here in heaven


Would you hold my hand

If I saw you in heaven

Would you help me stand

If I saw you in heaven

I’ll find my way, through night and day

Cause I know I just can’t stay

Here in heaven


Time can bring you down

Time can bend your knees

Time can break your heart

Have you begging please

Begging please


Beyond the door

There’s peace I’m sure.

And I know there’ll be no more…

Tears in heaven


Would you know my name

If I saw you in heaven

Will it be the same

If I saw you in heaven

I must be strong, and carry on

Cause I know I don’t belong

Here in heaven


Cause I know I don’t belong

Here in heaven

Steve Winwood – Valerie

Valerie est une vraie personne dont l’identité ne pouvait être révélée… Elle était quasiment au sommet du monde dans sa profession, et s’est laissée aller… Cette chanson lui rend hommage.

So wild, standing there, with her hands in her hair

I can’t help remember just where she touched me

There’s still no face here in her place

So cool, she was like jazz on a summer’s day

Music, high and sweet, then she just blew away

Now she can’t be that warm with the wind in her arms


Valerie, call on me-call on me, Valerie

Come and see me-I’m the same boy I used to be


Love songs fill the night, but they don’t tell it all

Not how lovers cry out just like they’re dying

Her cries hang there in time somewhere

Someday, some good wind may blow her back to me

Some night I may hear her like she used to be

No it can’t be that warm with the wind in her arms


So cool, she was like jazz on a summer’s day

Music, high and sweet, then she just blew away

Don’t tell me you’re warm with the wind in your arms

Garou – Céline Dion – Sous le Vent

après les difficultés, on trouve souvent le vent qui nous portera encore…

Garou:

Et si tu crois que j’ai eu peur, c’est faux

Je donne des vacances à mon coeur, un peu de repos

Et si tu crois que j’ai eu tort, attends

Respire un peu le souffle d’or, qui me pousse en avant

Et…


Fais comme si j’avais pris la mer

J’ai sorti la grand’voile

Et j’ai glissé sous le vent

Fais comme si je quittais la terre

J’ai trouvé mon étoile

Je l’ai suivie un instant


Sous le vent


Céline:

Et si tu crois que c’est fini, jamais

C’est juste une pause, un répit, après les dangers

Et si tu crois que je t’oublie, écoute

Ouvre ton corps aux vents de la nuit, ferme les yeux

Et…


Fais comme si j’avais pris la mer

J’ai sorti la grand’voile

Et j’ai glissé sous le vent

Fais comme si je quittais la terre

J’ai trouvé mon étoile

Je l’ai suivie un instant, sous le vent


Garou:

Et si tu crois que c’est fini, jamais

C’est juste une pause, un répit, après les dangers


Céline & Garou:

Fais comme si j’avais pris la mer,

J’ai sorti la grand’voile,

Et j’ai glissé sous le vent

Fais comme si je quittais la terre,

J’ai trouvé mon étoile,

Je l’ai suivie un instant,

Sous le vent.


Fais comme si j’avais pris la mer,

J’ai sorti la grand’voile,

Et j’ai glissé sous le vent

Fais comme si je quittais la terre,

J’ai trouvé mon étoile,

Je l’ai suivie un instant, sous le vent…

The Cult – She Sells Sanctuary

Ian Astbury, frontman of The Cult: « What’s the song about? Sex. Plain and simple, it’s about sex. I’ve had sex and I’m very proud of that fact. »

Oh, the heads that turn

Make my back burn

And those heads that turn

Make my back, make my back burn


The sparkle in your eyes

Keeps me alive

And the sparkle in your eyes

Keeps me alive, keeps me alive


The world

And the world turns around

The world and the world, yeah

The world drags me down


Oh, the heads that turn

Make my back burn

And those heads that turn

Make my back, make my back burn, yeah

Yeah-hey…


The fire in your eyes

Keeps me alive

And the fire in your eyes

Keeps me alive

I’m sure in her you’ll find

The sanctuary

I’m sure in her you’ll find

The sanctuary


And the world

The world turns around

And the world and the world

The world drags me down


And the world and the world and the world

The world turns around

And the world and the world and the world and the world

The world drags me down


Ah…

Hey-yeah…

And the world

And the world turns around

And the world and the world

Yeah, the world drags me down


And the world

Yeah, the world turns around

And the world and the world

The world drags me down


Sanctuary

Sanctuary

Sanctuary

Sanctuary

La Chicane – Tu peux partir

remords de Boom après que sa copine soit morte d’une crise d’épylepsie. Oui ça me rappelle encore Thalie…

J’te vois encore quand t’es pas là

Quand il fait noir c’est encore pire

Y a un vide quand je croise les bras

Y a rien à faire, j’peux p’us me mentir

Déjà cinq mois à essayer

De ramasser ce que t’as laissé

Fermer les boîtes pour p’us te sentir


J’entends de moins en moins tes mots

Depuis qu’il te pousse des ailes dans le dos

Tu voulais pas que je parte ce soir là

Quand je t’ai trouvée, t’étais plus là


Depuis que t’es petite que c’est comme ça

Toutes ces blessures qui te rappelaient

Ce que tu te souvenais même pas

Le dernier choc qui est venu te chercher

Dans un malaise qui t’a pris par surprise


J’aurais jamais pensé que tu me manquerais autant

Tu peux voler, je vais m’arranger pour oublier l’image

De ton corps sur le plancher

Salut ma belle, Tu peux partir

J’t’embrasse, J’t’oublie pas, Tu peux mourir


J’entends de moins en moins tes mots

Depuis qu’il te pousse des ailes dans le dos

Tu voulais pas que je parte ce soir là

Quand je t’ai trouvé, t’étais plus là


J’t’embrasse, J’t’oublie pas, Tu peux partir